L’allaitement

Info-allaitement

Pourquoi allaiter?

- Santé optimale pour maman et bébé;
- Pas de coûts financiers (lait industriel = entre 100$ et 300$ par mois);
- Par geste écologique (le lait maternel est une ressource naturelle;
- Compense pour l’immaturité du système immunitaire;
- Bébé est moins souvent malade;
- Aucun risque de contamination;
- Maman a un retour des menstruations plus tard;
- Moments privilégiés avec son enfant!

Le saviez-vous?

« L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande de commencer à allaiter les nourrissons dans l’heure qui suit la naissance, de continuer à les nourrir exclusivement au sein pendant 6 mois et d’introduire en temps voulu des aliments complémentaires adéquats, sûrs et correctement dispensés tout en poursuivant l’allaitement au sein jusqu’à l’âge de 2 ans ou plus. »

logo_organisme_mondial_de_la_sante

La Charte des droits et libertés de la personne reconnaît que, toute personne a le droit d’allaiter son enfant dans un lieu public, sans discrimination, et tout enfant a le droit d’être allaité.

Durant les premières semaines de vie du nouveau-né, la composition du lait humain (maternel) évoluera en s’adaptant aux besoins de celui-ci. Ainsi, le lait maternel est composé de tous les nutriments que le bébé a besoin : 87,5% d’eau, de glucides, de lipides, de protéines, de vitamines et de minéraux.

- Le Petit Nourri-Source

Dépliants et affiches informatives

Vidéos de la Fédération Nourri-Source

Ressources pour les mères

Articles sur l'allaitement

Allaitement: l'importance du soutien.

(Naître et grandir)

Les nouvelles mères qui bénéficient d’un soutien adéquat auraient plus de chances d’allaiter, concluent des experts américains. Le soutien à l’allaitement devrait donc faire partie du suivi médical de routine, proposent-ils.

Cette nouvelle recommandation est le résultat de l’analyse de 43 études. Celles-ci démontrent que les interventions personnalisées pour soutenir l’allaitement permettraient d’augmenter le nombre de mères qui allaitent et aussi la durée de l’allaitement. Ces interventions seraient plus efficaces si elles ont lieu autant pendant la grossesse qu’après l’accouchement, soulignent les experts.

Aux États-Unis, environ 80 % des femmes essaient d’allaiter à la naissance de leur bébé. Cependant, 6 mois plus tard, la moitié d’entre elles ont cessé d’allaiter. La situation est similaire au Québec avec 83 % des mères qui commencent l’allaitement et 51 % d’entre elles qui allaitent encore lorsque leur bébé atteint l’âge de 6 mois. Selon les experts américains, le soutien permettrait non seulement d’aider les mères à faire un choix informé, mais aussi à atteindre leurs objectifs personnels d’allaitement.

Le soutien à l’allaitement peut prendre plusieurs formes, précisent les auteurs des recommandations. Il peut être offert par des professionnels (ex. : médecins, infirmières, consultantes en lactation) ou par d’autres mères qui ont allaité. Le soutien comprend la diffusion d’information, les conseils pratico-pratiques, l’aide à la mise au sein, mais également le soutien psychologique.

Les experts mentionnent toutefois le danger de mettre de la pression sur les mères qui ne peuvent pas ou ne veulent pas allaiter. Les professionnels de la santé devraient donc intervenir pour soutenir l’allaitement en respectant l’autonomie des femmes dans leur choix. En effet, les interventions qui culpabilisent les mères peuvent augmenter l’anxiété et les risques de dépression postpartum, expliquent les experts américains.

Les gestes qui facilitent l'allaitement

(Institut nationale de santé publique du Québec.)

Le contact peau à peau et la tétée dans les premières heures suivant la naissance

Le fait de placer le bébé nu sur sa mère, en contact peau à peau, a plusieurs effets bénéfiques sur l’allaitement. Le bébé conserve mieux sa chaleur et il est plus calme. Ce contact favorise aussi l’éveil des réflexes qui l’aideront à prendre le sein dans la première heure de vie et par la suite (voir Durant les premières heures : maman et bébé se rencontrent).

Il est bon de profiter des premières heures pour commencer l’allaitement. Par la suite, le bébé entre généralement dans une période de repos et de récupération. Ses réflexes deviennent plus « endormis » pendant quelques heures.

Si le bébé n’est pas encore prêt à téter, c'est une bonne idée de stimuler les seins le plus rapidement possible après la naissance pour favoriser le début de la production de lait (voir Comment exprimer le lait manuellement). Vous pouvez exprimer du lait dans une cuillère et l’offrir au bébé, quelques gouttes sur ses lèvres à la fois.

La proximité avec votre bébé et l’écoute des signes de faim

Il est bon d’avoir votre bébé près de vous le jour comme la nuit. Le nouveau-né a un grand besoin de proximité et d’être rassuré par votre présence.

Lorsque votre bébé est près de vous, vous pouvez faire connaissance et apprendre à reconnaître ses premiers signes de faim (voir Les signes de faim). Dès les premiers signes de faim, c’est le moment idéal pour le mettre au sein, car il sera probablement plus calme.

La proximité avec votre bébé vous permet aussi de répondre rapidement à ses besoins, ce qui favorise le lien de confiance.

Le positionnement au sein

Un bon positionnement au sein permet d’éviter la plupart des douleurs et des blessures aux mamelons. Pendant les premiers jours, la mère et le bébé apprennent ensemble à établir une prise du sein sans douleur et une succion efficace (voir Mettre bébé au sein).

Quand bébé a une succion efficace, on peut le voir prendre des pauses et avaler (voir Savoir si la succion de bébé est efficace). Il est normal que les gorgées soient plus difficiles à percevoir avant la montée laiteuse, car le bébé avale seulement de petites quantités de colostrum.

Certaines femmes peuvent être surprises de la sensation de la succion dans les premiers temps. Une sensibilité peut être normale, mais si la tétée est douloureuse, demandez de l’aide sans délai.

L'allaitement à la demande ou selon les besoins du bébé

La fréquence et la durée des tétées varient d’un bébé à l’autre. Dans les premiers jours de vie, il est normal que les tétées soient très fréquentes et regroupées (voir Fréquence et durée des tétées). Les tétées fréquentes stimulent la production de lait et rassurent le bébé dans cette période de grande adaptation. Pendant cette période et aussi par la suite, on peut s’attendre à allaiter 8 fois et plus par 24 heures.

Certains bébés montrent fréquemment des signes de faim. À l’opposé, d’autres bébés ne demandent pas toujours à téter par eux-mêmes. Quand le bébé ne montre pas de signes de faim ou de signes d’éveil, il peut être nécessaire de le réveiller pour s’assurer qu’il reçoive assez de lait.

Information et précautions sur l’utilisation du biberon et des sucettes (suces)

S’il est nécessaire de donner à votre bébé du lait autrement qu’au sein, le bébé peut être nourri de lait exprimé à l’aide d’un biberon.

Toutefois, téter au sein et boire au biberon, est différent. Le lait coule généralement plus vite au biberon qu’au sein. De plus, les mouvements de la bouche du bébé sont différents. Ainsi, l’utilisation du biberon, surtout si elle est prolongée ou si votre bébé est prématuré, peut conduire à des difficultés d’allaitement.

Une personne formée en allaitement pourra vous montrer un substitut au biberon, si vous le désirez.

Il peut être difficile de voir et de reconnaître les signes de faim de votre bébé s’il a une sucette. Il peut ainsi arriver qu’il saute une tétée, ce qui peut nuire à la production de lait. Pour maintenir une production de lait qui répond aux besoins de votre bébé, vérifiez d’abord si votre bébé a faim, s’il a besoin d’être changé ou cajolé, avant de lui donner la sucette.

Infolettres

Infolettres

Nourri-Source Laval dispose de deux infolettres distinctes. La première, notre infolettre régulière, vous envoie chaque mois du contenu thématique en plus de vous informer sur nos services et nos événements. Vous ferez le plein d'informations! La seconde, notre InfoLAIT, vous suit tout au long de votre cheminement d'allaitement. Elle est personnalisée à votre allaitement à vous. Les deux infolettres sont donc complémentaires.

Découvrez notre InfoLAIT

L'InfoLAIT est une infolettre personnalisée envoyée régulièrement qui vous suivra à travers toutes les étapes de votre allaitement.

Découvrez notre infolettre mensuelle

Vous y découvrirez du contenu sur la thématique du mois en plus de recevoir l'horaire des causeries aux haltes-allaitement et d'être informé de nos services, nos formations, ainsi que nos activités et événements spéciaux.